Industrie Nandrin (Nandrin)

Industrie Nandrin (Nandrin)

 Les fêtes de fin d’années terminées, le froid polaire quittant peu à peu notre plat pays, les taste-boulets reprennent du service pour votre (et notre) plus grand plaisir! Pour ce premier billet de l’année, vos serviteurs s’éloignent quelque peu de Liège pour se rendre dans un établissement peu connu des Liègeois: « L’industrie Nandrin ». Et oui, vous l’avez bien compris, il s’agit d’une « succursale » de notre Industrie nationale située rue Saint Gilles.

Le boulet y est-il de bonne qualité? L’ambiance « vieille brasserie liégeoise » est-elle également de mise dans ce second établissement? C’est ce que nous avons testé pour vous…

En poussant la porte de cet établissement bordant la route du Condroz, nous découvrons un cadre plutôt différent de celui que nous connaissons rue Saint Gilles. Le cadre de L’industrie Nandrin se veut un peu plus moderne et « classe » . Tout en parsemant ici et là, quelques touches « vieux bistrot » qui sont non sans rappeler la bien connue Industrie située  en Citée Ardente.

Industrie Nandrin - La carte La carte quant à elle est plutôt approchante. Nous retrouvons entre autres; les classiques vol au vent, le jambonneau ainsi que l’américain préparé. Et, ce qui nous intéresse tout particulièrement: les boulets à la liégeoise que la carte nous annonce « crapuleux ».

Le plat proposé ici est plus onéreux que celui de son homologue situé rue Saint Gilles. Le prix affiché est de 13€ pour deux pièces tant dis que l’Industrie Liège les propose au prix de 10,80€. Espérons que cette différence de 3€ soit justifiée dans notre assiette… A noter que la carte ne propose pas ce plat en une seule pièce comme c’est le cas dans l’autre implantation.

Nos boulets commandés, le garçon nous apporte un peu de pain accompagné de tzatziki afin de patienter. Le pain est encore chaud, la tzatziki est particulièrement bonne.

Peu de temps après arrivent nos boulets. Petit bémol: ceux-ci ne nous sont pas présentés dans une petite casserole comme c’est le cas pour d’autres tables. Cela ne change évidemment rien à la qualité du plat. Mais pour le coup d’oeil et l’ambiance, c’eut été plus agréable. Les boulets sont donc présentés en deux pièces trônant au milieu de l’assiette et accompagnés d’un peu de verdure ce qui n’est pas le cas rue Saint Gilles. Les frites quand à elles sont dans un plat à part et flanquées d’un peu de mayo.

Premier coup d’oeil: appétissant! L’ensemble est bien présenté et l’odeur qui se dégage du plat nous ouvre l’appétit. Ça sent bon…très bon même! Point de vue sauce nous ne remarquons aucun raisin et très peu d’oignons.

Premier coup de couteau: le boulet est ferme et semble fait maison. Entrent course nos papilles… Le boulet est bon mais un peu moins meilleur que celui proposé à Liège. Sa texture est par ailleurs « bizarre ». Difficile à expliquer. La sauce est bonne, mais moins que ce que notre odorat nous laissait présager.

Dans son ensemble, le plat est bon mais manque un peu de goût et de caractère. Certains apprécieront certainement cette sauce plus neutre, mais vos tastes-boulets la préfèrent plus goûtue. Il en va de même pour le boulet qui manque selon nous d’assaisonnement. Les frites quant à elles sont correctes ainsi que la mayo.

En conclusion et selon nous, le boulet servi rue Saint Gilles est bien meilleur. La verdure accompagnant le plat ne justifie pas à elle seule les 3€ de supplément. D’autant plus que la quantité de sauce servie est clairement insuffisante. Votre rédacteur ayant achevé la moitié de sa seconde pièce sans la moindre goutte de sauce. Très regrettable. Alors que les deux boulets perdent pied dans la sauce servie dans l’implantation liégeoise.

Nous tenons à noter la sympathie et l’attention du personnel.

Notre note globale pour « L’industrie Nandrin »: C

Critère Note
Boulet C
Sauce C
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale c

 

Industrie Nandrin
Route du Condroz, 65
4550 Nandrin
Tél:085/23.23.36
e-mail: info@lindustrie.be
Site web: http://www.lindustrie.be/
Ouvert tous les 7 jours/7, midi et soirée
Au Point de Vue (Liège)

Au Point de Vue (Liège)

Un des derniers articles de l’année… Cette fois-ci, nous nous rendons dans la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » située à 50 mètres de l’Opéra royal. L’établissement a reçu en 2008, le prestigieux prix du boulet de cristal, décerné par la confrérie du Gay Boulet…

Installée au centre de Liège dans une demeure du 17e siècle, la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » vous propose ses spécialités liégeoises, françaises et italiennes. Idéalement située dans le centre de Liège, dans une ambiance un peu « cosi », sa terrasse chauffée vous permettra de manger en extérieur. Et ceci, sept jours sur sept. A noter que l’établissement porte bien son nom, la vue sur le centre depuis la terrasse vaut franchement le coup d’oeil.

Avant de passer au détail du plat, nous tenons à insister sur un petit détail que nous avons particulièrement apprécié: en effet, dès notre arrivée, une assiette d’amuse-gueule nous a été apportée par le garçon afin de nous ouvrir l’appétit durant la lecture de la carte. Assiette plutot originale et bien fournie: biscuits, différents chips, crudités accompagnées de sauce cocktail. Tres peu de restaurants offrent ce genre de choses. De simples biscuits tout au plus.

 

La présentation du boulet sur la carte est plutôt alléchante: frites fraiches, salade, compote de pommes et poires, porc et boeuf, oignons, raisins, sirop de Liège. Le tout proposé en deux pièces au prix de 12€. Il s’agit du boulet le plus onéreux avec Victor. En espérant qu’il tienne ses promesses.

Bref, venons-en aux boulets! L’arrivée du plat à table est digne d’un cérémonial: tout commence par l’arrivée des boulets maintenus au chaud dans un creuset. Arrivent ensuite les frites suivies par la salade. Une fois les différents plats disposés, le creuset est enfin découvert par le garçon laissant échapper les premières effluves qui viennent chatouiller nos narines…appétissant! Notre hôte dépose la première pièce dans chacune de nos assiettes, l’arrosant copieusement de sauce avant de nous souhaiter un bon appétit.

 

Visuellement, rien à redire. Le boulet semble appétissant et notre odorat semble du même avis. Nous retrouvons dans la sauce les différents ingrédients mentionnés sur la carte:  raisins et oignons; ce qui n’est pas toujours le cas. Après nous être servis de frites et salade, nous passons enfin au premier coup de fourchette…. Terrible! Ce boulet est terriblement bon! La consistance est bonne: ni trop ferme, ni trop mou; le boulet est vraiment fait maison. La sauce…en plus d’être servie à profusion, est fine et délicieuse.

Cette sauce nous fait tellement bonne impression, que pour la première fois, vos tastes-boulet n’ont pas hésité à user de la lame du couteau pour en récupérer jusqu’à la dernière goutte.

La salade accompagnant le plat n’est pas en reste: il ne s’agit pas de quelque feuilles de verdure accompagnant le plat en guise de décoration mais d’une vraie bonne salade accompagnée d’une fort bonne vinaigrette. Les frites valent également le coup de fourchette. La mayo quand à elle est correcte.

Comme vous pouvez le remarquer, nos sommes totalement séduits! Nous comprenons réellement la raison pour laquelle la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » s’est vue décernée le « Boulet de cristal 2008 ». Nous pouvons dire qu’il s’agit à l’heure actuelle de notre boulet favori! D’autant plus que l’ensemble (boulet, frites, salade) est vraiment homogène (la Hoegaarden Grand Cru aussi :P)

Notre note globale pour la brasserie-restaurant « Au Point de Vue »: B+

Les boulets à la liégeoise de la brasserie-restaurant Au Point de Vue

Critère Note
Boulet B+
Sauce B+
Frites B
Mayo/tartare B
Note globale bplus
Au Point de Vue
Place Verte, 10
4000 Liège
Tél: 04.223.64.82
Site web: http://www.brasserie-aupointdevue.be
Ouvert 7jours/7
Le Vaudrée II (Liège)

Le Vaudrée II (Liège)

Pour ce nouvel article, le site « boulets à la liégeoise » s’éloigne quelque peu du centre pour se rendre du côté du Faubourg Saint Gilles, dans une des institutions liégeoises: le Vaudrée II.

Essentiellement connu pour sa vaste cave à bières, le Vaudrée 2 permet également de se restaurer. Parmi les différents mets proposés, nous retrouvons les fameux boulets à la liégeoise, que vos « tastes-boulet » on testé pour vous…
Ouvert depuis 1990 et situé non loin du centre, le Vaudrée 2 suit les traces de son grand frère situé à Angleur en proposant environ 800 bières en bouteille ou à la pompe ainsi qu’une cuisine de brasserie.

Coté restauration nous retrouvons les classiques du Vaudrée: plats à base de bière, grillades, pierrades, plats de saison (moules, choucroute, potée) et bien évidemment nos boulets que vous pourrez apprécier dans un cadre de type « brasserie ». La carte…que dis-je? le BOTIN des bières n’est pas en reste: bières pression, gueuzes, bières fruitées, trappistes, bières d’Abbaye… les citer rendrait cet article beaucoup trop long. Revenons donc au sujet qui nous intéresse ici: les boulets..

Vaudree2 - SalleProposés par deux pièces, il vous sera possible de choisir le plat avec ou sans crudités respectivement au prix de 10,50€ et 9,90€. Un prix tout à fait convenable légèrement en dessous des prix pratiqués par la majorité de la concurrence.

La présentation des boulets est simple: les deux pièces trônent au milieu de l’assiette. Et pour peu que vous ayez choisi le plat avec crudités, celles-ci seront accompagnées d’un peu de verdure, carottes râpées, tomates et concombre. Les boulets parsemés de persil sont de taille correcte. La sauce nous inquiète cependant un peu tant elle nous semble fort claire. Nous n’y trouvons ni raisins ni pruneaux.

Premier coup de couteau: le boulet n’est pas trop ferme. Mais il ne semble pas s’agir d’un de ces boulets industriel que certains certains restaurateurs peu scrupuleux seraient tentés de mettre dans votre assiette.

Entrent ensuite en action nos papilles… Le boulet en lui-même n’est pas mauvais mais ne casse pas des briques non plus. Un de nos tastes-boulet semble d’ailleurs reconnaître les boulets vendus dans une boucherie non loin. Ne seraient-ils donc pas fait maison? C’est une éventualité, le doute subsiste…

Côté sauce, nos inquiétudes se confirment: celle-ci manque cruellement de goût et de consistance. Les frites servies sont correctes sans être exceptionnelles. Idem pour la mayo.

C’est donc un peu déçus que nous quittons l’établissement. Les boulets à la liégeoise proposés par le Vaudrée 2 ne se retrouveront pas par conséquent dans notre trio de tête.

 

Notre note globale pour « Le Vaudrée II »: C

Les boulets à la liégeoise du Vaudrée II

Critère Note
Boulet C
Sauce D
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale C
Le Vaudrée II
Rue Saint-Gilles, 149
4000 Liège
Tél: +32(0)4.223.18.80Ouvert:
Dimanche au jeudi: de 9 à 3 heures
Vendredi et samedi: de 9 à 4 heuresSite web: http://www.vaudree.be
Le Lulay Al Copète (Liège)

Le Lulay Al Copète (Liège)

Vos « taste-boulets » ne chôment pas ces derniers temps!

Après le Grand Café de la gare, nous revenons dans le centre, non loin du passage Lemonier. Les connaisseurs l’auront deviné, l’établissement que nous avons décidé de tester n’est autre que « Le Lulay Al Copète ».

D’autant plus qu’un article rédigé par Guy Lemaire recommande chaudement cette table…

Cette brasserie-restaurant installée au numéro onze de la rue Lulay des Febvres, vous propose tout un ensemble de spécialités. Sont proposées à la carte: rognons de veau à la liégeoise, jambonneau grillé, tête de veau Madère, filet américain préparé minute, sans oublier bien évidemment: les boulets à la liégeoise. Lorsque le temps le permet, il vous est possible de déguster les plats mitonnés par le Lulay à l’extérieur. L’ensemble des terrasses installées par les différents commerces, confère à la rue Lulay des Febvres, une ambiance conviviale.

Pour accompagner nos boulets, quoi de plus normal que de déguster une bonne bière! Notre choix se porte, suivant les bons conseils du patron, sur une bière de la région nommée « la Hervoise ». « Cette bière accompagne merveilleusement bien les boulets à la liégeoise » pour reprendre ses dires. Nous allons donc la découvrir…

Arrivée des boulets…Servis par deux pièces de taille très honorable, ceux-ci sont bien évidemment accompagnés de frites, mayonnaise ainsi que d’un peu de verdure afin de décorer le plat.

Première bouchée et première impression: bon, très très bon même! Le boulet est à la fois ferme et très bien assaisonné. La sauce: exquise. Assez différente de ce que nous avons pu goûter jusqu’à présent. Parsemée de petits oignons, raisins secs et pruneaux (ce qui n’est pas courant) elle se révèle à la fois douce, prononcée mais pas trop. Un vrai régal pour le palais. Les frites sont également très bonnnes mais sans être transcendantes. Idem pour la mayonnaise.

Nous tenons particulièrement à épingler le fait que le patron, très attentif à ses clients, nous a proposé de nous reservir un plat de frites alors que nous n’avions (encore) rien demandé. Frites qui ne sont d’ailleurs pas comptées en supplément! Et cerise sur le gâteau: le verre de la patronne, offert en fin de repas: un peket! Quoi de mieux pour terminer en beauté ce repas typique liégeois?

C’était donc un moment très agréable passé à la terrasse du Lulay: patrons serviables, attentifs et très symapthiques. Un boulet à la liégeoise qui place la barre très haut, la découverte d’une bière régionale. Nous recommandons vivement cet établissement.

Noter le Lulay est particulièrement difficile étant donné les ténors précédents qui ont déjà placé la barre très haut. D’autant plus que outre le fait que le plat soit délicieux, celui-ci s’avère être pour l’instant, le moins cher: 8,90€. Le rapport/qualité prix est donc très élevé! Ceci va donc influencer la note.

Notre note globale pour « Le Lulay al Copète »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites C
Mayo/tartare B
Note globale b
 
Le Lulay Al Copète
Rue Lulay des Febvres, 11
4000 Liege
Tél: 04.222.06.70
Fermé le dimanche, lundi et jeudi soir
http://www.lelulayalcopete.be/
Le Grand Café de la gare (Liège)

Le Grand Café de la gare (Liège)

En ce 14 août, à quelques heures des festivités en Outremeuse, quoi de plus normal pour vos « taste-boulets » préférés que de déguster leur plat liégeois favori: les boulets à la liégeoise!

Nous nous sommes donc rendus à la brasserie de la gare de Liège-Guillemins, « le Grand Café de la Gare » situé à l’entrée du grand hall, ouverte depuis peu.

La brasserie vous permet à la fois de siroter un verre, d’y prendre votre déjeuner ou encore d’y manger de la petite restauration. Mais l’établissement est également un restaurant à vocation gastronomique. Peut de temps avant son ouverture, il nous avait été annoncé qu’il s’agirait d’une brasserie dite « de luxe ». Et c’est bien le cas; cadre plutôt classe, cuisines apparentes,  décoration soignée, tables bien dressées avec ronds de serviettes, bougies et petits pains.

L’endroit se fond parfaitement bien dans ce gigantesque édifice signé Calatrava. Les pas perdus des voyageurs, visibles au travers du plafond semi-transparent, vous accompagnent durant le repas. Le cadre, tout étant « de standing », reste à la fois convivial et accueillant et vous offre une vue presque panoramique sur la nouvelle place des Guillemins. Il vous sera même possible, par beau temps, de savourer votre verre sur la terrasse tout en observant les allées et venues des voyageurs.

La carte du restaurant est plutôt bien fournie et vous propose entrées, poissons, viandes et volailles ainsi que des plats dits « canailles ». Sans bien entendu oublier les desserts. Il y en a donc pour tous les goûts. La carte « brasserie » quand à elle, vous propose outre les boissons, de quoi grignoter avec sa petite restauration.

Le décor étant planté, venons-en à ce qui nous intéresse: les boulets. Ceux-ci sont proposés par trois pièces au prix de 11€. La présentation est extrêmement soignée et à la hauteur du l’endroit: servis dans une petite cocotte en fonte, accompagnés d’un petit plat de salade et bien évidemment de frites. Cela va de soi. Le service nous donne véritablement l’eau à la bouche.

L’ouverture de la cocotte nous permet de découvrir les fameux boulets qui marinent dans une sauce généreusement servie. Et là, première déception; les boulets sont petits. Pour donner un ordre de grandeur, les trois pièces doivent être l’équivalent d’une pièce 1/2, grand maximum dans un autre établissement. Mais, ne nous laissons pas décevoir et passons à la dégustation. Car malgré ce détail, nos papilles vont peut-être découvrir un boulet fameux. Mais…, seconde déception: nous trouvons l’ensemble plutôt fade. Même si la consistance du boulet est très appréciable, le plat manque à nos yeux sérieusement de goût, de caractère. Tant le boulet que la sauce. Ce doit d’ailleurs être pour l’instant le plat ayant le moins de goût que nous avons eu l’occasion de goûter. Comparé à Victor, Lequet ou Philippe pour ne citer qu’eux.

Il va de soi qu’une sauce trop forte peut vite devenir écoeurante. Mais un boulet à la liégeoise se veut tout de même être un plat qui a du goût. Chose que nous n’avons pas retrouvée au Grand Café de la gare. Sans compter que notre première déception se confirme: nous terminons notre plat avec…une petite faim. Le petit plat de salade et la miche de pain tentent tant bien que mal de rassasier nos estomacs festifs. Les frites quant-à-elles, sans être exceptionnelles sont bonnes. La mayonnaise accompagnant les frites sans être mauvaise est quelconque. Notons tout de même un point plutôt positif: l’établissement n’est pas avare en sauce. Il s’agit du premier établissement où il y a même plus de sauce qu’il n’en faut. C’est tout de même à noter.

Nous ne manquerons cependant pas d’y retourner afin de goûter les autres plats proposés sur la carte. Mais, en dehors du cadre de ce site.

Notre note globale pour « Le Grand Café de la Gare »: D

Critère Note
Boulet D
Sauce D
Frites C
Mayo/tartare C
Note globale d
Le Grand Café de la Gare
Gare des Guillemins, 20
4000 Liège
Tél.: +32 (0)4 222 43 59
Ouvert tous les jours, de 7h à 23h
Site web: http://www.grandcafedelagare.be
Le vin sur vin (Liège)

Le vin sur vin (Liège)

Situé en face du Perron, symbole des libertés liégeoises, dans une des plus anciennes maisons de la place, cet établissement s’est vu attribuer en 2007, le boulet de cristal décerné par la confrérie du Gay Boulet.

Maison datant de 1650, plafond bas, cheminée faite de carreaux de faïence bleue, lumière tamisée, bougies sur tables, le cadre du vin sur vin est très intime. Idéal pour un petit tête à tête en amoureux, ou encore, en décembre, un repas entre amis aux portes du Village de Noël. L’établissement peut accueillir une quarantaine de couverts. Un cadre très agréable avec un personnel qui l’est tout autant.

Venons-en au sujet qui nous intéresse: le boulet à la liégeoise. Proposé en une ou deux pièces, respectivement au prix de 8 et 11 euros, celui-ci est bien évidemment accompagné de frites, mais également de salade et mayonnaise maison.

Primé boulet de cristal (tout comme Lequet-Stockis), nos papilles étaient curieuses de passer à la dégustation. Nous attribuons une très bonne note au boulet en lui-même: ferme juste comme il faut, bien assaisonné; c’est le meilleur boulet que nous avons pu goûter jusqu’à présent. Le boulet vaut réellement le prix décerné. La sauce, quand à elle, est plus décevante car plus « banale ». Non pas qu’elle soit mauvaise, nous l’aurions aimée plus assaisonnée, plus relevée, avec plus de « caractère ». La mayonnaise maison, est tout à fait correcte.

Notons la petite soupe, offerte dès notre arrivée en guise d’amuse bouche.

Critère Note
Boulet C
Sauce C
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale c
Le vin sur vin
Place du Marché, 9
4000 Liège
Tél.: 04.223.28.13
Fermé le samedi midi et jours fériés