As Ouhès (Liège)

As Ouhès (Liège)

Voici ce qui sera très probablement le dernier billet de cette année 2012.

Autant vous dire que cet article a une saveur toute particulière car il fait part de notre première dégustation conjointe avec nos amis de la confrérie du Gay Boulet. L’établissement du jour se nomme « As Ouhès »;  une brasserie-restaurant située Place du Marché très connue des liégeois.

Nous en parlions depuis quelques temps. Après une première tentative avortée. La voici, la voilà: la première dégustation conjointe Gay Boulet/tastes-boulets. Rendez-vous était donc pris, un soir de novembre, avec quelques membres de la confrérie à 20 heures devant l’établissement choisi. C’est donc quelques représentants de la confrérie que nous retrouvons,  prêts à déguster un (bon?) boulet. Manque à l’appel le vénérable président de la confrérie retenu pour raisons professionnelles mais qui ne devrait plus tarder.

As Ouhès - La carteSoit! Nous décidons de pénétrer à l’intérieur de l’établissement et de boire _un_ (ahum) petit apéro en attendant l’arrivée du dernier convive. Nous découvrons un cadre assez classe et chaleureux: lambris, lumières tamisées et photographies du vieux Liège. Le restaurant est abrité par une maison classée du 17e siècle.

As Ouhès nous propose toute une variété de plats. Avec entre autres: vol-au-vent, jambonneau choucroute, filet américain, rognons de veau à la liégeoise, roulades de chicons au gratin et bien évidemment notre plat favori: les boulets à la liégeoise flanqués de « grosses frites à l’ancienne » comme le stipule la carte. Le tout au prix de 13€.
Le plat fait clairement partie des plus chers que nous avons eu l’occasion de goûter.

 

As Ouhès - Président confrérieArrivée du président en grande forme: « gay gay gay…Boulet! » . Bavardages, passage de commande, rigolades; nous voici nez à nez avec les boulets.

Première chose surprenante: l’assiette est composée de 3 pièces. De trois petite pièces devrais-je dire; de « boulettes ».  Je n’en mettrais pas ma main à couper, mais en terme de poids/quantité de viande, je doute que les 3 boulets arrivent à la cheville des deux pièces du Lulay par exemple. Nous distinguons des petits oignons et raisins clairsemés dans une sauce plutôt liquide. Seconde chose surprenante (et peut-être de mauvaise augure): nous ne sommes pas interpellés par le fumet du plat. D’habitude nos narines sont chatouillées par l’odeur dégagée et nous ouvre l’appétit…mais ce n’est pas le cas.

 

Premier coup de fourchette, premières impressions… Et là…les réactions sont unanimes: « bof ». Nous trouvons que l’ensemble manque de goût. Même si sa consistance est plaisante, le boulet manque d’assaisonnement. Coté sauce, même constat: manque de goût mais un peu sucrée tout de même. Nous la trouvons un peu trop liquide. Côté frites, c’est correct sans plus. Idem pour la mayonnaise qui les accompagne.

As Ouhès - Cuistot confrérieLes plats terminés, le cuistoliboulet nous présente leur fiche de cotations (assez impressionnante je dois dire) et nous propose de la compléter. Chaque convive se prête donc au jeu. Le résultat est sans appel: en moyenne le plat dépasse péniblement la moitié. Les notes finales attribuées aussi bien par la confrérie que les tastes-boulets sont dans la même veine.

Après avoir dévoré le dessert, c’est donc déçus que nous quittons « As Ouhès ». Hormis le cadre très agréable de l’établissement, le plat s’avère selon nous fade et pas vraiment copieux. Le tout à un prix qui tient presque le haut du panier. Impossible de rivaliser avec les deux pièces du Lulay proposées au prix de 8,90€ et qui caracolent fièrement à la 2ème place de notre classement.

Malgré cela, ce fût une chouette soirée passée en compagnie de quelques membres de la confrérie. Bonne humeur et rigolade étaient au rendez-vous le tout autour de notre plat favori. L’expérience est à renouveler en tout cas!

Notre note globale pour « As Ouhès »: 5,2/10

As Ouhès - Les boulets
Critère Note
Boulet D
Sauce D
Frites B
Mayo C
Note globale d

 

As Ouhès - Confrérie & taste-boulet
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
As Ouhès
Place du Marché, 21
4000 Liège
Tél.: 04.223.32.25
Site web: http://www.as-ouhes.be/
Ouvert 7jours/7 de 12h à 14h30 et de 18h à 23h
[Hors série] Boulets à la Liègeoise aime « La Frite® »

[Hors série] Boulets à la Liègeoise aime « La Frite® »

Deuxième « hors série » de l’année. Cela fait quelques temps qu’on en entend parler, « Sans chichis » en a même fait une séquence dans son émission: un resto/fast-food proposant des frites de qualité à Liège: « La frite aime Maurice ».

« La Frite® » déjà connue pour sa petite baraque ambulante a décidé, il y a quelques temps, de reprendre la friterie « Chez Maurice » située au numéro 5 de la rue de la Cité et de la renommer « La Frite aime Maurice ». Mais concrètement, qu’est-ce que « La Frite® » a à nous proposer de si particulier?

(suite…)

Les Saintes Chéries (Liège)

Les Saintes Chéries (Liège)

Premiers jours de l’automne, vos tastes-boulets sont toujours en chemin. L’établissement du jour se trouve un peu à l’écart du centre. Non loin de la gare « Liège-Jonfosse », sur une petite place arborée plutôt agréable. Nous avons testé pour vous « Les Saintes Chéries »…

Le restaurant situé place des Béguinages  vous propose une carte plutôt classique reprenant entre autres : vol au vent, rognons à la liégeoise, hachis Parmentier,  filet américain haché minute, filet de saumon, ainsi que toute une variété de salades.

Nous pénétrons donc à l’intérieur de l’établissement. Nous découvrons un cadre agréable tout en étant classe. Les tapis disposés au sol, ainsi que les bougies trônant à l’entrée donnent une ambiance intime à la pièce.

Une des serveuses vient à notre rencontre. Accueil un peu froid ; nous avons l’impression que le fait de ne pas avoir réservé notre table dérange. Soit ! Nous prenons place à la table qui nous est proposée et compulsons la carte. Nous repérons immédiatement le plat pour lequel nous sommes venus: les boulets à la liégeoise proposés au prix de 12€ les deux pièces.

Petit apéro, nous recevons quelques minutes plus tard un velouté de chou-fleur afin de nous faire patienter. Bon ! Très bon même ! Dix minutes s’écoulent, nous voyons arriver au loin nos deux boulets.

Le plat est donc composé de deux pièces, un peu de salade, quelques rondelles de concombre et quartiers de tomate en guise de décoration. Les frites nous sont apportées dans un plat à part accompagné d’un petit pot de mayonnaise. Belle présentation qui éveille nos papilles.

Nous voici donc prêt à déguster notre plat favori ! Premier coup de fourchette « hmhm ?…pas très ferme tout ça… ».

Première bouchée….et là…déception. Ça manque cruellement de goût ! Le boulet à la liégeoise est un plat plein de saveurs, censé éveiller vos papilles. Mais rien de tout ça. Nous ne remarquons ni oignons, ni petits raisins. La sauce est comment dire ? « Uniforme ». Elle nous donne l’impression d’être passée au mixer ou au tamis. Le boulet est à  l’image de la sauce qui l’accompagne : fade. Même la vinaigrette qui assaisonne la salade n’est pas très goûtue. Les frites par contre  sont bonnes. Et la mayo qui les accompagne également. De quoi sauver l’honneur et garder la tête hors de l’eau.

Vos tastes-boulets sont donc déçus. Malgré l’accueil plutôt froid, nous avons eu une bonne impression au début du repas : cadre agréable, velouté de chou-fleur délicieux, plat bien présenté. Mais nous critiquerons malgré tout à regret.  Pour nous, l’ensemble manque furieusement de goût.

Nous ne nous étendront pas plus tant nous ne trouvons rien d’autre à dire. Les autres plats proposés sur la carte de l’établissement valent peut-être le coup de fourchette. Nous nous y rendront peut-être un soir pour vérifier cela…

Notre note globale pour « Les Saintes Chéries »: D

Critère Note
Boulet D
Sauce D
Frites C
Mayo B
Note globale d
Les Saintes Chéries
Place des Béguinages 5
4000 Liège
Tél: 04..223.00.93
Site Web: http://www.saintescheries.be/Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30
et du mercredi au samedi de 18h30 à 21h30
Fermé le dimanche

[Hors série] – Confrérie du Gay Boulet @ Fêtes de Wallonie

[Hors série] – Confrérie du Gay Boulet @ Fêtes de Wallonie

Oui, vous avez bien lu: LA rencontre a enfin eu lieu…la rencontre entre quelques représentants des tastes-boulets et la Confrérie du Gay Boulet de Boncelles. Celle-ci a eu lieu au village des confréries dressé à l’occasion des fêtes de Wallonie à Liège sur le parvis de la place Saint-Lambert, en face des grands magasins.

 

(suite…)

La Brasserie Chathédrale – Liège

La Brasserie Chathédrale – Liège

Les tastes-boulets toujours en service! Vous pensiez que vos tastes-boulets manquaient à leurs obligations? Et bien vous vous fourvoyiez!

Tout comme l’année dernière, en bon Liègeois que nous sommes, vos serviteurs ont dégusté pour vous un boulet avant de rejoindre Outremeuse est ses moultes pekets. L’établissement soumis à la critique gustative n’est autre que « La brasserie » situé sur la bien connue « Place Cathédrale », en plein centre de la Cité Ardente.

Autant vous le dire de suite: le boulet de la brasserie, je le connais parfaitement. Accompagné d’un ami, la brasserie était notre point de chute habituel bien avant la mise sur pied de ce site. Je me devais cependant d’y retourner tout d’abord pour prendre quelques clichés afin d’illustrer l’article mais aussi pour m’assurer que le niveau n’avait pas régressé.

Ce sont donc 7 tastes-boulets qui prennent place à l’intérieur « en stoemeling ». Le cadre est très typique: boisé, meubles ancien, long comptoir. La maison compte un rez-de-chaussée ainsi qu’un étage. Il vous est également possible de vous restaurer en terrasse (chauffée en hiver).
La brasserie cathédrale propose une cuisine de brasserie (ben tiens…) reprenant entre autres: vol au vent, américain garni, croque-monsieur, steak, escalope milanaise ainsi qu’une variété de salades.

La commande de la tablée est on ne peut plus simple: 7x 2 pièces! Le serveur nous assure qu’il s’agit des meilleurs boulets de Liège: « beaucoup d’étrangers viennent manger ici! » nous assure-t-il. Secrètement, je sais d’ores et déjà qu’il ne s’agit pas du meilleur boulet de Liège…

 

Quelques minutes plus tard, arrive l’armada de boulets. L’assiette est copieuse: deux boulets de bonne taille, une portion de frites généreuse flanquée de sa mayonnaise ainsi qu’une bonne dose de crudités (salade, carottes râpées, concombres). L’ensemble est, il faut l’avouer, plutôt appétissant. Nous remarquons au premier coup d’oeil les petits oignons et raisins clairsemés dans la sauce.

Première bouchée…le boulet est plutôt bon et bien assaisonné. Ferme mais pas trop. La sauce qui l’accompagne n’a pas à rougir: goûtue et légèrement sucrée. Petit reproche à faire cependant: la brasserie est un peu chiche sur la quantité de sauce. Il n’y en a clairement pas assez pour accompagner tout le repas. Et encore plus si vous aimez, tout comme moi, y tremper vos frites. Les frites, venons-y! Servies en assez bonne quantité, celles-ci s’avèrent bonnes, pas trop grasses mais sans être exceptionnelles. Idem pour la mayonnaise que nous aurions préférée maison.

Le boulet à la liégeoise proposé par la Brasserie Cathédrale est bon. Il ne fait certes pas partie du très prisé top 3, mais nous pouvons déjà dire qu’il ne sera pas mal classé. Les frites et la mayonnaise n’étant pas exceptionnelles vont porter préjudice à la note finale de l’établissement. Le plat, proposé en une ou deux pièces respectivement aux prix de 9,95€ et 13,50€ devrait rassasier les plus gros estomacs.

Point de vue quantité/prix il n’y a rien à redire. Il s’agit par contre, à ce jour, du boulet le plus cher du classement. Nous sommes bien loin des deux pièces à 8,90€ du Lulay. L’assiette a beau être copieuse, je trouve le prix légèrement prohibitif. L’accompagnement en crudités ne justifie pas par exemple une telle différence de prix.

Notre note globale pour « Brasserie Cathédrale »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites C
Mayo C
Note globale b
La Brasserie Cathédrale
3, Place de la Cathédrale
4000 Liège
Tel: 04.222.13.86
Ouvert tous les jours

 

Telle mère … telle fille (Liège)

Telle mère … telle fille (Liège)

Pour ce nouveau billet, vos tastes-boulets se sont retrouvés face à un gros dilemme. Dilemme qui a failli remettre en cause l’existence même de cet article. Mais avant de nous attarder sur les raisons, plantons le décor…

Cette fois, nous emmenons nos papilles chez « Telle mère…telle fille », un resto plutôt classe situé rue des Clarisses. Lumière intime, ambiance cosy; nous nous y sentons très vite à notre aise. Il faut dire que la sympathie du personnel et de la patronne y sont pour beaucoup. L’établissement propose deux cartes: la carte du midi et celle du soir. Et c’est bien cela la base de notre dilemme. En effet, les boulets « telle mère » (façon liégeoise) sont uniquement proposés le midi. Or, il se fait que nous avons rendu visite à « Telle mère…telle fille » en soirée…

La carte du midi propose des plats plus classiques: tête de veau, jambon à l’os, boulets ainsi que tout une variété de salades et de « jacket potatoes ». La carte du soir quant-à-elle propose viandes, grillades, poissons et une ardoise de suggestions variant au gré des saisons.

Vos tastes-boulets étant tellement impatients de déguster leur plat favoris n’ont même pas (honte à eux) pris la peine de lire la carte et ont d’emblée passé leur commande. Quelle ne fût pas leur déception lorsqu’on leur fait savoir que les boulets ne sont pas proposés en soirée! « Vous veniez uniquement pour les boulets en fait? » nous dit la sympathique serveuse. « Evidemment! » « Je vais voir en cuisine si c’est possible, mais je ne promets rien ». La revoici donc une minute plus tard la mine désolée: « malheureusement, ca ne va pas être possible ». Nous sommes donc très embêtés et envisageons même la possibilité de changer d’établissement tant nous avions envie de déguster un boulet ce soir là. Mais c’est sans compter sur l’apparition soudaine de la patronne: « Vous êtes venus pour les boulets? » « Oui! » « Ecoutez, on peut vous en faire mais la seule différence est que vous aurez du pain de viande. C’est exactement la même viande que les boulets mais sous une forme différente. Concernant la sauce, ce sera exactement la même » « Allez..vendu! Deux pains de viande à la liégeoise! »

 

Et quelques minutes plus tard, revoici notre sympathique serveuse tenant dans chaque mains, deux larges assiettes surmontées d’une petite cocotte sur lesquelles trônent une mini ardoise « boulets à la liégeoise ». Celle-ci nous annonce fièremment « nous avons fait notre maximum, pour chacun d’entre vous, une des deux pièces est un boulet ». Un effort que nous apprécions tout particulièrement.

 

C’est le moment de soulever le couvercle de notre cocotte dont s’échappent les premières senteurs. Et il faut dire que cela sent très bon! Nous découvrons donc deux pièces: un boulet et un pain de viande baignant dans la sauce brunâtre que nous connaissons bien. Sauce dans laquelle nous pouvons retrouver oignons et petits raisins.

Nous attaquons la première pièce….Nul doute que les boulets/pain de viande sont fait maison. Ceux-ci n’ont pas l’apparence ni la texture des boulets industriels. Nos papilles confirment notre diagnostic: la viande est très bien assaisonnée. La sauce à présent: terriblement bonne. Celle-ci est fine et rafinée. L’ensemble boulets-sauce se marient très bien. Si nous devions comparer, nous pourrions dire qu’elle est très approchante de ce que l’on peut retrouver chez « Le Lulay al Copète ».

Les frites nous posent par contre problème…car…ce ne sont pas des frites! Mais des pommes de terres rissolées accompagnées de mayonnaise. Renseignements pris, la maison n’accompagne jamais ses boulets de frites, même le midi. Cependant, malgré nos premières réticences, il s’avère que ces pommes rissolées sont bonnes et accompagnent très bien les boulet/pain de viande.Mais, petit bémol tout de même…une bonne frite nous manque. Est-ce peut par habitude d’avoir toujours vu nos boulets flanqués de nos nationales frites? C’est bien possible. La mayo quant à elle, bien qu’elle nous semble faite maison ne casse pas des briques, un peu « fade »… »banale ». Une salade accompagne également le plat. Celle-ci est vraiment bonne, la vinaigrette nous plaît beaucoup.

Nous arrivons tout doucement à la conclusion. Et nous ne pouvons vous cacher que l’existance même de ce billet a fait l’objet d’un petit débat. En effet, nous n’avons pas vraiment eu des boulets à la liégeoise mais un boulet et un pain de viande. Certes dans les faits seule la forme change, mais dans notre cocotte nous n’avions pas deux boulets. Les « frites » également…qui n’en sont pas. Comment noter cette différence? Pour avoir de vrais boulets il faudrait pout bien faire revenir un midi. Mais malheureusement cela est plutôt difficile pour vos tastes-boulets. Maintenant le plat que nous avons dégusté est bon…TRES bon. Et pourrait-être bien classé. Nous apprécions d’autant plus l’effort de la maison qui a fait tout son possible pour tout de même nous offrir un plat qui ne se trouve pas à la carte en soirée. Donc…après moules hésitations, nous décidons de ne pas être trop pinailleurs et de tout de même inclure « Telle mère … telle fille » sur notre site.

Notre note globale pour « Telle mère… telle fille »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale b
 
Telle mère… telle fille
Rue des Clarisses 46
4000 Liege
Tél: 04.237.03.70
Fermé Dimanche & Lundi
Ouvert du mardi au samedi midi, en soirée Jeudi, Vendredi et Samedi
http://www.tellemeretellefille.be