L’Atelier du Sélys @ Liège

L’Atelier du Sélys @ Liège

Vos taste-boulets sont de retour pour un billet estival qui se veut à la fois une découverte mais aussi un second passage. En effet, lors de notre premier article, l’établissement se dénommait « Ô Cocottes ». Etablissement dont la particularité était de présenter ses plats dans…des cocotes. Mais suite à quelques changements au niveau du complexe hôtelier auquel Ô Cocottes était rattaché, l’établissement nous revient sous un tout nouveau nom: « l’Atelier du Sélys ». Et avec en prime, une nouvelle carte.

Nous poussons donc la porte de l’endroit pour la seconde fois. Endroit que nous connaissons bien dans la mesure où le cadre a été conservé à l’identique. « Et c’est tant mieux » oserais-je dire! Les habitués de Ô Cocottes ne seront donc pas dépaysés. Le cadre est simple tout en étant cosy et aéré. Nous prenons place et faisons connaissance avec la nouvelle carte dont les entrées et plats sont répartis en plusieurs thématiques.

Prenons par exemple la thématique « les éphémères » et son pigeonneau basse température, son magret fumé ou encore le dos de lieu jaune sur peau. Autre thématique: « Les Intemporels », comprenant entre autres; la Salade niçoise, la côte à l’os maturée 450 gr, le Waterzooï de Poisson. Mais surtout! Surtout…LE Boulet à la liégeoise accompagné de ses frites maison à la graisse de Bœuf / Xéres. Le tout au prix indiqué de 16€!

Nul besoin de préciser le plat que nous avons commandé! Le temps de siroter tranquillement le petit apéro maison que se présente devant nos yeux affamés, notre plate favori.

Coup d’œil sur l’ensemble: le plat nous est servi dans une assiette compartimentée avec d’un côté la verdure et de l’autre les boulets. Ceux-ci baignent dans une sauce bien servie dans laquelle batifolent raisins et oignons.

Les boulets, de taille tout à fait classique, sont agrémentés de persil en leur sommet. Les frites nous sont servies à part dans un petit panier à métallique à la mode. J’apprécie particulièrement cette manière de servir les frites laissant le libre choix de saucer avec de la mayo, de les tremper généreusement dans la sauce des boulets ou encore de les déguster nature. Pas de compote à l’horizon. L’ensemble est bien présenté et appétissant.

Vous connaissez maintenant nos habitudes: pointe du couteau dans la sauce…celle-ci est relativement liquide mais pas trop. Cette sauce est bonne. Peut-être un peu petit peu moins sucrée qu’à l’accoutumée (ce qui évite par conséquent qu’elle devienne à force écœurante). Mon compère taste-boulet et moi-même ne sommes cependant pas tout à fait d’accord sur cette cause: alors que je la trouve qu’elle mériterait un peu plus de goût, un petit chouia fadasse. Lui, la trouve juste parfaite. Cela se voit d’ailleurs à sa mine réjouie.

 

C’est maintenant au tour des boulets de subir le test de nos papilles! Et là…nous sommes exactement sur la même longueur d’onde: la viande est juste exceptionnelle: pas grasse, goûtue, persillée. Elle apporte, selon moi, la petite touche de goût qui pourrait manquer à la sauce. Au moment d’écrire ces lignes, le boulet en lui-même rejoint clairement les ténors du classement « Le Paris-Brest », « Le Bistrot d’en face » et « le Dernier Ragot ».

Cependant, pas de quoi nous éterniser sur les frites ni la mayo; les frites sont bonnes et ne sont pas grasses. Petit bémol sur la mayo qui ne casse pas trois pattes à un canard. Concernant la verdure: une petite salade très classique, minimaliste avec une petite vinaigrette toute simple qui apporte une petite note de fraicheur au plat. On pourrait lui reprocher un goût de trop peu.

 

 

Quoiqu’il en soit, l’ensemble se marie TRES bien. Ce qui fait que nous avons passé un TRES bon moment gustatif à l’Atelier du Sélys que nous vous recommandons vivement!

Notre note globale pour le restaurant « L’Atelier du Sélys »: B+

Critère Note
Boulet A
Sauce B+
Frites B
Mayo C
Note globale bplus
Hôtel Les Comtes de Méan – L’Atelier du Sélys
Mont Saint-Martin, 9-11
4000 Liège
Tél: +32(0)42229494
Site web: https://www.lescomtesdemean.be
Ouvert du lundi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30
Tchantchès & Nanesse @ Liège

Tchantchès & Nanesse @ Liège

Vos tastes-boulets sont de retour pour ce premier billet de l’année 2018! Je l’avoue: nous avons été moins actifs ces derniers temps . Mais rassurez-vous, nous sommes toujours sur le pont. Et comptons bien continuer à arpenter les établissements liégeois pour notre plus grand plaisir. Et le vôtre, nous l’espérons!

Et pour ce premier article de l’année, nous avons emprunté, en décembre, la passerelle Saucy pour nous retrouver rive droite: en Outremeuse. En effet, vous avez été quelque-uns à nous demander notre avis à propos de cet établissement ô combien connu de Liège: je parle bien évidemment de la taverne Tchantchès et Nanesse! Vos mails étaient d’ailleurs plutôt positifs. Il nous tardait donc de nous y installer.

Tchantchès & Nanesse - Le cadreTchantchès et Nanesse, c’est tout simplement une institution à Liège. Située rue Grande Bêche en Outremeuse, l’établissement vous accueille dans un cadre authentique du 16e siècle et typiquement liégeois! Et rien que pour son cadre, il faut absolument passer la porte de ce lieu une fois dans sa vie. Il vous sera également loisible de manger à l’extérieur durant les beaux jours.

A la carte, nous retrouvons de la cuisine française et régionale liégeoise: frisée au lardons, potée, fondus du Pays de Herve, jambonneau braisé, cailles au Pékèt, blanquette de veau. Et…bien évidemment, ce pourquoi nous nous sommes déplacés: les boulets à la liégeoise. Ceux-ci sont annoncés « maisons » et servis en deux pièces pour la somme de 15,50€. Nous allons donc tester cela!

Après avoir siroté notre petit apéro, voici qu’arrivent nos tant attendus boulets!

Les deux boulets de bonne taille et saupoudrés de persil nous sont présentés sur une assiette rectangulaire. Celle-ci est surmontée de deux (très) petites quenelles de compote à deux de ses angles. Suivent ensuite les frites dans un plat à part, idem pour la salade.

Tchantchès & Nanesse - Découpe bouletImpatients de goûter, nous remuons la sauce de la pointe du couteau: un peu épaisse et fort foncée. Nous la portons à notre bouche… dégustation! A la première impression, la sauce nous paraît très forte et sucrée.

S’en suit la découpe du boulet: assez compact, nous pouvons repérer quelques rares petits oignons à l’intérieur. Pas de persil cependant. Premier morceau soumis à nos papilles…à la première impression: pas exceptionnel, peut-être un peu fade c’est vrai, mais pas mauvais.

En revanche, au fur et à mesure du repas, l’ensemble nous plaît de moins en moins: nous trouvons la sauce trop forte, le boulet est trop cuit à notre goût et nous le trouvons trop gras. Le plat nous semble de plus en plus lourd au fur et à mesure des bouchées. Dommage…

Abordons maintenant l’accompagnement incontournable du boulet (oui oui « incontournable », j’ai entendu parler d’établissements qui osaient service les boulets avec…du riz! Sacrilège! Blasphème!): je veux évidemment parler des frites! Dorées, croustillantes, elles sont bonnes sans être exceptionnelles et redonnent un peu de baume au cœur de mon co-taste-boulet qui peine de plus en plus à terminer son plat. Idem pour la mayo: correcte sans être transcendante.

Que dire? Nous avons quitté Tchantchès & Nanesse…déçus et surpris. Surpris au vu de vos encouragements positifs via mail à nous y rendre. Et cela fait longtemps que cela ne nous est plus arrivé! Mon habituel compère n’a d’ailleurs pu terminer son assiette tellement le plat lui pesait au fur et à mesure des fourchetées. Nous sommes ressortis sans commander de dessert…dommage. Sommes-nous passés un mauvais jour? Tchantchès et Nanesse demanderaient-ils une seconde chance? Peut-être… Une chose est certaine: nous ne pouvons encenser tous les établissements par lesquels nous passons. Ce site perdrait alors tout son sens. Rappelons que la gastronomie reste avant tout une question de goût et c’est ce qui fait tout son intérêt. Je vous invite d’ailleurs à nous faire part de vos impressions. Nous sommes peut-être tombés un mauvais jour… Cependant, rien que pour les autres plats proposés à la carte, nous y retournerons!

Notre note globale, un peu sévère, pour « Tchantchès & Nanesse »: C-

Tchantchès & Nanesse - Le plat

Critère Note
Boulet C
Sauce D
Frites B
Mayo C
Note globale: cmoins
Taverne Tchantchès Nanesse
Rue Grande Bêche, 35
4020 Liège (Outremeuse)
Tél : +32 (0)475 58 36 91
Web : http://www.taverne-tchantches.be
La cuisine de Yannick @ Liège

La cuisine de Yannick @ Liège

La Cuisine de Yannick - LogoSouvenez-vous: le long (pour certains) week-end de l’ascension était tout simplement estival! Il n’en fallait pas plus pour donner envie à vos tastes-boulets de gambader dans Liège et de découvrir un nouveau boulet (oui, il y a eu un temps certain entre la visite et la publication de l’article)!

Et, une fois de plus, nous nous sommes inspirés de vos suggestions! En effet, le nom de l’établissement dans lequel nous nous sommes rendus est apparu à plusieurs reprises dans la boîte mail du site. A force de nous le recommander, nous nous devions de nous y rendre.

L’établissement du jour est situé rue Féronstrée et se targue d’offrir à sa clientèle une « cuisine faite maison ». Nous allons donc vérifier tout cela…

La cuisine de Yannick - Le cadreLa porte de la cuisine de Yannick poussée, nous découvrons un cadre plutôt…vieillot et original. Nappes à carreaux, vieux bibelots décoratifs: nous avons limite l’impression de nous attabler dans la cuisine « de mamy ».

Si tôt installés, que voici positionné à côté de notre table, un tableau noir sur trépied sur lequel est rédigé, à la craie, l’ensemble des plats proposés par l’établissement. La cuisine de Yannick propose tout un ensemble de plats « terroir » franco-belges ainsi que quelques spécialités d’abats. Pour n’en citer que quelques-uns: pavé de bœuf australien, rognons de veau dijonnaise, joue de veau, tripes à l’italienne, Parmentier de queue de bœuf…

Et avec, bien évidemment ce pourquoi nous avons fait le déplacement: les valeureux boulets à la liégeoise affichés au prix de 13€. Un des prix les plus bas de notre classement.

Boulets et vins commandés, nous dégustons un des apéros maison sur les conseils de la très sympathique patronne tout en portant attention aux détails de la salle qui nous accueille. Arrivée des boulets! Niveau présentation, les deux pièces trônent au milieu d’une assiette carrée. Les frites ainsi que la salade accompagnent les boulets dans deux plats à part.

La Cuisine de Yannick - La carteTout d’abord: inspection générale des boulets! Nous constatons des boulets de bonne taille, une sauce pas trop épaisse, des oignons hachés grossièrement mais aucun petit raisin à l’horizon. Le fumet dégagé par le plat est plutôt agréable.

Premier coup de fourchette et inspection plus en profondeur: l’intérieur des boulets est composé de petits oignons ainsi qu’un peu de persil. Il est maintenant temps de goûter! C’est tout d’abord indéniable: ce boulet est clairement fait maison et… c’est de la grosse mouture. Avec ce boulet, on sort clairement des sentiers battus!

Nous nous retrouvons face à un boulet tel que l’aurait fait ma grand-mère! Le boulet n’est pas trop ferme, savoureux, haché grossièrement avec du gras plutôt bien placé. C’est un peu déroutant aux premiers abords, mais c’est vraiment agréable en bouche. On pourrait juste lui reprocher de manquer un peu d’assaisonnement. Mais c’est vraiment pour pinailler!

Côté sauce, celle-ci est plutôt liquide est servie tout juste point de vue quantité. Elle est clairement plus vinaigrée qu’ailleurs et moins sucrée, mais a malgré tout du goût. Nous trouvons qu’elle se marie très bien avec le boulet qu’elle accompagne.

La cuisine de Yannick - Le bouletCôté frites, là aussi, c’est indéniable, c’est selon nous du fait maison. Elles sont très bonnes, pas grasses et croustillantes. Notre palais est franchement ravi! Par contre, petit bémol (et certains ne manqueront pas de nous taquiner sur le fait que l’on en fasse mention): une impression de trop peu pour la mayo qui accompagne les frites: elle est tout simplement trop bonne!

Mayo plutôt surprenante aux premiers abords car mon cob-taste-boulet et moi-même avons eu la même réaction lorsqu’on a déposé le petit pot sur la table « mais c’est de la moutarde?! » tant elle est jaunâtre! Eh…ben pas du tout! C’est bel et bien de la mayo! Moutardée certes, mais de la mayo tout de même. On peut également l’estampiller du logo « fait maison » aucun doute à ce sujet.

Vous l’aurez compris: nous avons apprécié. L’établissement ne fait pas de fausse publicité en affichant fièrement « fait maison », il n’y a aucun doute à ce sujet (pour les boulets, du moins). Le boulet assez particulier, la sauce moins sucrée qu’à l’accoutumée, les frites et sa mayo nous ont conquis. Nous avons passé un très bon moment chez Yannick. Et nous vous le conseillons!

Notre note globale pour le restaurant « La Cuisine de Yannick »: B+

La Cuisine de Yannick - Le plat
Critère Note
Boulet B+
Sauce B
Frites B+
Mayo A
Note globale bplus
La Cuisine de Yannick
Rue Féronstrée, 111
4000 Liège
Tél: 04.221.43.14 ou 0499.214.205
Site web: https://fr-fr.facebook.com/LaCuisineDeYannick
Brasserie de L’Univers @ Liège

Brasserie de L’Univers @ Liège

L’arrivée du printemps donne à vos serviteurs l’envie de mettre leur nez à l’extérieur et de partir à la découverte de nouveaux boulets. Avec bien entendu à la clef, la rédaction d’un article afin de faire part à vous, fidèles lecteurs, de nos impressions

Reprise lors de l’été 2015 après une faillite et de nombreux travaux, c’est d’une enseigne bien connue des liégeois dont nous allons vous parler aujourd’hui. Une enseigne centenaire, campée fièrement non loin des Guillemins: la Brasserie de l’Univers. Le renouveau de l’établissement ainsi que ses boulets à la carte ne pouvaient qu’attirer mon attention ainsi que celle de mon compère de toujours. Nous voilà donc poussant la porte de la brasserie afin d’y déguster…leurs boulets à la liégeoise.

La Brasserie de l'Univers - La carteMême si nous savons bien évidemment d’emblée ce que nous allons commander, nous jetons comme d’habitude un coup d’œil à la carte. Une carte plutôt bien fournie et variée dans laquelle nous pouvons retrouver des tapas, moules, carbonnades, américain préparé ainsi que différentes viandes. Mais qu’à cela ne tienne; apéro maison et deux boulets à la liégeoise en deux pièces s’il vous plaît! Vous devrez vous délester de 13,90€ pour les deux pièces ou de 9,50€ pour une seule.

Aussitôt commandés, aussitôt servis. Le service est rapide! Même un peu trop en fait. Nous n’avons même pas terminé notre apéro… Soit!

 
Sont donc présentés devant nous, nos deux boulets accompagnés d’un peu de verdure: salade, concombre, tomate et vinaigrette. Ceux-ci sont de taille tout à fait correcte et parsemés de persil. Les frites sont servies dans un petit panier métallique. Une présentation plutôt à la mode ces derniers temps. Cependant, aucune compote à l’horizon.

La Brasserie de l'Univers - Les fritesL’ensemble est plutôt appétissant et dégage un fumet qui ouvre notre appétit. Au premier coup d’œil, nous remarquons que la sauce est composée de petits oignons ainsi que de raisins.

A l’attaque! Premier coup de fourchette qui nous fait remarquer d’emblée que le boulet est mollasson, pâteux! Premiers coups de quenottes…confirmation: le boulet est effectivement pâteux! Un peu trop selon moi mais cela ne semble pas déranger mon co-taste-boulet. Malgré sa texture, nous le trouvons plutôt bon mais il pourrait être un peu plus assaisonné. A l’autopsie, nous constatons des petits morceaux d’oignons à l’intérieur.

 
La sauce… plutôt épaisse. Et comme dit précédemment: parsemée de morceaux d’oignons et de raisins et est servie en suffisance (il faut avouer qu’il est toujours frustrant de manquer de sauce pour terminer son plat!). Mais à la dégustation, nous déplorons un manque de goût. Elle n’est pas mauvaise en soi…mais un peu fade. Les frites quant à elles, sont bonnes. Croustillantes et pas trop grasses. La mayo qui les accompagne quelconque.

WP_20160312_21_04_37_ProNotre verdict: mitigé! Nous pourrions résumer notre passage à la Brasserie de l’Univers en « bon, mais manque de relief! ». L’ensemble en soi est plutôt homogène, pas mauvais. Mais un peu plus d’assaisonnement n’aurait pas été de refus.

Petite anecdote qui mérite d’être relevée: nous avons trouvé le service plutôt…expéditif! Cela s’est traduit en un manque à gagner pour la brasserie: nous avons dégusté nos deux boulets avec notre verre apéritif au lieu de commander du vin. Dommage pour eux!

Notre note globale pour le restaurant « La Brasserie de l’Univers »: B-

La Brasserie de l'Univers - Le plat
Critère Note
Boulet B
Sauce C
Frites B
Mayo C
Note globale bmoins
La Brasserie de l’Univers
Rue des Guillemins, 116/1
4000 Liège
Tél: +32 (0)4 262 08 90
Ouvert tous les jours. Cuisine non stop de 12 à 22 heures.
La Capitainerie @ Liège

La Capitainerie @ Liège

Vos tastes-boulets sont à votre écoute! En effet, l’établissement mis à l’honneur dans ce billet nous a été recommandé à plusieurs reprises par vous, chers visiteurs. Encore un tout grand merci à vous qui nous envoyez très régulièrement des suggestions par mail. Trève de blabla! L’établissement du jour est quelque peu excentré, en bord de Meuse et plus précisément situé au Port des yachts. Vous l’aurez deviné, nous avons rendu visite à La Capitainerie.

La Capitainerie - La salleLe nouveau chef de bord qui a pris depuis janvier les commandes de La Capitainerie, vous propose une carte de type brasserie. Avec entre autres: filet américain, vol-au-vent, pavé de bœuf, rognons de veau, salade César. Mais également un côté « marin »  (avec un tel nom d’établissement, le contraire eut été surprenant) avec une sole meunière, un filet de loup de mer et un dos de cabillaud au coulis de truffes et tomates.

Petit point sur lequel nous « tiquons »: les boulets proposés en deux pièces pour la somme de 12€, sont « sauce lapin » et non « à la liégeoise »! Nous pourrions presque crier au blasphème 😛

La Capitainerie - La Carte

La Capitainerie – La Carte

Commande, petit apéro suivi d’une entrée; voici qu’arrive le plat tant convoité et pour lequel nous avons fait le déplacement: les boulets à la liég..sauce lapin! La présentation est des plus basique: deux pièces de bonne taille pataugent dans une sauce servie assez généreusement. Au premier coup d’œil, nous constatons une sauce un peu plus liquide qu’à l’accoutumée dans laquelle nous retrouvons quelques oignons clairsemés. Par contre, aucun raisin à l’horizon. Un peu de persil décore les abords de l’assiette. Nous qui mangeons également avec les yeux, une présentation un peu plus travaillée n’aurait pas déplu à notre estomac.

Les frites sont services dans un petit plat à part. Idem, pour la mayo. Nous devons bien avouer que nous apprécions cette manière de servir: cela évite de retrouver les frites baignant dans la sauce. Permettant ainsi au client de saucer sa frite soit avec la mayo soit avec la sauce du boulet selon son envie.

Le fumet dégagé par l’ensemble ouvre notre appétit. Il est donc temps de passer à…la dégustation!

La Capitainerie - Cadre

La Capitainerie – Cadre

Premier coup de fourchette: le boulet est ferme. Premières saveurs en bouche…le boulet est bien assaisonné et goutû. Ce n’est pas le meilleur boulet que nous ayons eu l’occasion de déguster, mais celui-ci se défend très très bien. De petits morceaux d’oignons relèvent le goût. Une bonne note.

La sauce: comme nous le disions quelques lignes plus haut: celle-ci est servie généreusement mais un peu plus liquide que la moyenne. Côté goût…bon…très bon même! Celle-ci est sucrée mais pas de trop. Juste ce qu’il faut pour flatter nos papilles. On regrettera cependant les oignons quasi inexistants. Mais elle nous laisse malgré tout une TRES bonne impression.

Qui dit boulet à la liégeoise dit…Frites! Celle-ci sont tout simplement bonnes. Pas exceptionnelles…mais bonnes. La quantité servie est honnête. Idem pour la mayo qui l’accompagne: bonne mais pas exceptionnelle.

L’ensemble se marie franchement bien. On pourrait malgré tout regretter l’absence d’accompagnement: un peu de verdure ou éventuellement une compote maison fait toujours plaisir. Nous avons en tout cas passé un bon moment autour de la table. D’autant plus que le personnel est très sympathique et le cadre des plus agréable (la terrasse en bord de Meuse durant une belle soirée d’été doit valoir le coup!)

Notre note globale pour le restaurant « La Capitainerie »: B

La Capitainerie - Le Plat
Critère Note
Boulet B
Sauce B+
Frites C
Mayo C
Note globale b
La Capitainerie
Port des Yachts, 5 (Boulevard Frère Orban)
4000 Liège
Tél: 04.223.07.13
Ouvert du mardi au dimanche de 9 à 23h
Site web: Page Facebook